La page se charge.
Merci de patienter.

menu

Presse

Décarbonons nos territoires, vite ! 11 mesures concrètes de la FEDENE pour accélérer la mise en œuvre de la transition énergétique

Le changement climatique n’est plus seulement l’affaire d’objectifs que l’on se fixe de manière théorique. L’urgence d’agir est réelle. Alors que le Gouvernement et le législateur auront à se positionner sur une loi de programmation quinquennale de l’énergie dès 2023, et dans un contexte d‘explosion des prix des énergies fossiles, la FEDENE souhaite partager ses convictions sur la politique énergétique, qui sont autant de conditions indispensables à l’émergence de projets. Actrice clé de la décarbonation et forte de ses expertises, elle formule à travers son vade-mecum 11 propositions pour que la neutralité carbone devienne une réalité à court terme.

Tripler le rythme des économies d’énergie réelles dans les bâtiments et l’industrie

Pour atteindre les objectifs européens de décarbonation pour 2030 (« Fit for 55 »), il est nécessaire de faire passer le rythme annuel d’économies d’énergie de 0,7% à 2,1% par an, tous secteurs confondus. Pour cela, la FEDENE propose notamment de se concentrer sur les économies d’énergie aux performances garanties, dans une approche globale et à coût maîtrisé. Le contrat de performance énergétique (CPE) est un outil puissant de décarbonation des logements, des bâtiments tertiaires et de l’industrie. Encore faut-il le généraliser.

« Les objectifs que nous nous sommes fixés ne pourront pas être atteints sans un changement profond de paradigme, ce qui nécessite de passer d’une logique de moyens à une logique de résultats garantis ! Telle est la ligne de conduite que nous avons adoptée dans les propositions que nous formulons. »
Pierre de Montlivault – Président de la FEDENE

Tripler le développement des solutions vertueuses de production et de distribution de chaleur et de froid

Le premier poste de consommation énergétique en France, et la grande oubliée des débats nationaux, est la chaleur (chauffage, eau chaude sanitaire) : celle-ci représente près de la moitié des consommations d’énergie, dans les secteurs résidentiels et tertiaires, ainsi que dans l’industrie. Il est urgent de mobiliser toutes les sources d’énergie disponibles localement pour verdir les approvisionnements de chaleur, encourager les synergies entre industriels afin de valoriser les gisements de chaleur fatale et de renforcer les moyens de l’ADEME alloués au développement de la chaleur et du froid renouvelables, pour nous permettre d’atteindre collectivement les 279 TWh de chaleur renouvelable et de récupération en 2030.

Doubler le nombre d’emplois

Mieux former aux métiers de la transition écologique et recruter davantage d’emplois locaux et durables au sein des entreprises de la FEDENE est un prérequis pour l’atteinte des objectifs précités. Dans ce cadre, il est nécessaire de faire évoluer les formations initiales pour mieux répondre aux besoins des entreprises et accroître les recrutements en sortie de formations. Il faut également industrialiser la capacité des entreprises de la FEDENE à intégrer des salariés en reconversion, tout en développant les nouvelles compétences et les emplois associés en lien avec les nouveaux besoins des clients publics comme privés.


Consultez le communiqué de presse

03 Fév, 22

 

 

Communiqués de presse

Réélection d’Emmanuel MACRON : la FEDENE s’engage pour la mise en œuvre de la « grande Nation écologique »

Dans un courrier adressé lundi 2 mai, la FEDENE, la fédération des économies d’énergie et de ... > Lire la suite

La FEDENE salue l’extension du bouclier tarifaire gaz au chauffage collectif

Extension du bouclier tarifaire gaz au chauffage collectif : la FEDENE et les organisations partenai... > Lire la suite