La page se charge.
Merci de patienter.

menu

Valorisation énergétique des déchets

Valorisation énergétique des déchets

Principal mode de production énergétique à partir des déchets, l’incinération permet, dans le respect de la hiérarchie des filières de traitement des déchets, d’utiliser, comme source d’énergie renouvelable et de récupération, les déchets ménagers et assimilés qui n’ont pu être ni recyclés ni valorisés sous forme matière et organique, en substitution d’énergies fossiles. L’incinération est un levier important de la transition énergétique et un maillon incontournable dans la transition vers l’économie circulaire. Elle permet en effet de contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux et européens à horizon 2025, en matière d’énergies renouvelables et de récupération, et de participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en optimisant le coût de traitement des déchets.

Chaleur de récupération

La chaleur de récupération représente en France dans l’industrie un gisement de 52,9 TWh rejetés sous forme de chaleur fatale supérieure à 100°C. A ce gisement s’ajoutent 8,4 TWh de chaleur rejetée au niveau des UVE, stations d’épuration et data center, dont 2,4 TWh perdus à plus de 100 °C. Il s’agit de pertes dans les fumées de chaudières, fours et séchoirs et de chaleur sensible (source : ADEME).

Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération

Le « Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération », réalisé par le CIBE, la FEDENE, le SER, UNICLIMA, et avec la participation de l’ADEME, se veut un outil d’accompagnement de la transition énergétique, pour laquelle la chaleur constitue un enjeu majeur puisqu’elle représente aujourd’hui la moitié de la consommation énergétique en France et reste majoritairement produite par des énergies fossiles